Présentation du SDEF en vidéo

Le Gaz Naturel Véhicules, c'est quoi?

Le GNV, c’est du gaz naturel utilisé comme carbu­rant. Il existe sous deux formes : GNC (comprimé) ou GNL (liquide). Sous sa forme comprimée, le GNV est délivré grâce au réseau de distribution de gaz. Le bioGNV est la version renouvelable du GNV. Ce gaz vert est obtenu grâce à la méthanisation de déchets organiques. On peut donc rouler durablement avec un carburant produit localement.


Un maillage de stations GNV en Bretagne

A ce jour, environ 300 stations maillent le territoire national et plus de 15.000 véhicules sont d’ores et déjà en circu­lation. A travers la Programmation pluri-annuelle de l’énergie (PPE), la France s’est fixée des objectifs ambitieux : en 2030, 3 % des poids lourds rouleront au GNV et 20 % du GNV sera du bioGNV. L’objectif est de faire rouler plus de 340.000 véhicules au GNV en 2030.

Dans le Finistère, un réseau complet de 7 stations verra le jour d’ici 2021.

Ces stations permettront aux transporteurs finistériens de remplacer des véhicules diesel par des véhicules moins polluants avec des stations installées dans un rayon maximum de 50 km

 

 

En Bretagne, Le Pôle Énergie Bretagne (PEBreizh), structure qui réunit les 4 syndicats bretons d'énergie, coordonne le projet 

 


 

Pourquoi passer au GNV?

C’est un carburant économiqueLe coût du kg de GNV est de 20 à 30 % moins cher que le gazole. Pour savoir à quel moment une solu­tion GNV est pertinente, il suffit de télécharger le simulateur de retour sur investissement* de Breizh [bio] GNV.
*Un simulateur de retour sur investissement
Ce simulateur a été dé­veloppé par Breizh [bio]GNV, réseau d’acteurs mobilisés pour déve­lopper les usages du GNV en Bretagne. Pour savoir à quel moment une motorisation GNV est pertinente en fonc­tion de votre activité,
téléchargez le simula­teur de retour sur in­vestissement 

C’est un carburant écologique
La qualité de l’air est de­venue une question prio­ritaire pour les élus et les citoyens. Le mouvement de réduction de l’accès aux centres-villes des vé­hicules les plus polluants est engagé.
En roulant au GNV, on di­vise par trois les émissions de NOx (oxyde d’azote) et on réduit de plus de 90 % les émissions de parti­cules fines.
Rouler au GNV garan­tit aux transporteurs de pouvoir continuer à exer­cer leur activité en cas de pic de pollution ou de restrictions de la circula­tion.

 

Des aides financières pour les transporteurs

 Les transporteurs routiers bretons pourront bénéficier (sous certaines conditions) de subventions de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) pour l’achat des camions équipés d’une motorisation GNV. Les entreprises intéressées peuvent prendre contact avec Chiara Zanasi, au Pôle Énergie Bretagne, tél. 02.99.23.98.42 ou c.zanasi@pebreizh.fr