Syndicat d'Energie et d'Equipement du Finistère
Présentation du SDEF en vidéo
« Retour

Fin 2016, le SDEF aura terminé la première phase de déploiement du nouveau réseau de 140 bornes sur tout le territoire du Finistère.
Ce maillage permettra le développement de la mobilité électrique dans les années qui viennent.

NATHALIE SARRABEZOLLES,
PRÉSIDENTE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

« La question de la mobilité est importante pour les Finistériens et les Finistériennes. Le véhicule électrique a un moindre impact sur l’environnement que les véhicules thermiques. Il est complémentaire des autres moyens de déplacement et notamment des transports collectifs qui sont, lorsque c’est possible, le plus efficace et le moins pénalisant pour l’environnement. Le Conseil départemental est partenaire du SDEF dans le déploiement des bornes de recharge sur le territoire. Ce réseau est pertinent. Le manque de bornes de recharge était un frein à l’acquisition de véhicules électriques par les particuliers. Nous faisons en sorte d’équiper les aires de covoiturage afin qu’elles deviennent des plate-formes de mobilité : les Finistériens et Finistériennes pourront y faire du covoiturage, recharger leur véhicule électrique, y déposer leur vélo et parfois prendre le car.
Le Département a commencé, il y a déjà quelques années, à acquérir des voitures électriques. Nous allons continuer en ce sens, au fur et mesure du remplacement des véhicules. » 

La présidente du Conseil départemental, Nathalie Sarrabezolles, entourée de Jacques François, conseiller départemental, d’Armelle Huruguen, vice-présidente en charge des Territoires et de l’Environnement, de Jérôme Ronvel, vice-président du SDEF, de Nicole Ziegler, vice-présidente en charge de la mer et du littoral, de Mickaël Quernez, vice- président en charge de l'économie et de l'insertion, lors de l’inauguration de la borne de recharge pour véhicules électriques de Melgven.

 

 

JÉRÔME RONVEL,
VICE-PRÉSIDENT DU SDEF


Un des rôles principaux du SDEF est de participer au développement des énergies renouvelables. Le SDEF s’est engagé dans le déploiement d’un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques sur le Finistère.
Le SDEF cofinance les bornes à hauteur de 25%, avec l’ADEME (50%), le Conseil régional (20%) et le Conseil départemental (5%). L’un des intérêts du véhicule électrique est le montant de la recharge qui ne coûte que 2 euros pour 200 km. C’est très compétitif ! Un autre intérêt est la protection de l’environnement. Toute la société doit s’y préparer et s’engager. Il faut que les collectivités locales montrent l’exemple comme le fait le Conseil départemental qui vient d’acquérir une douzaine de voitures électriques.