Prsentation du SDEF en vidéo
« Retour

Le SDEF a créé vendredi 30 mars, avec quatre partenaires bancaires (Caisse des Dépôts, Crédit Agricole, Arkéa, Caisse d’Epargne), la Société d’économie mixte « Énergies en Finistère » dotée d’un capital de 4 millions d’euros.


Au travers des nouveaux statuts qui viennent d'être approuvés par arrêté préfectoral en date du 16 avril 2018  j'ai souhaité renforcer nos liens avec les EPCI en leur permettant d'adhérer aux compétences optionnelles et de participer à la gouvernance du SDEF. Dans le cadre de la loi  relative à la transition énergétique pour la croissance verte, (LTECV) du 18 août 2015, le SDEF sera amené à fortement développer ses actions et activités. C'est pourquoi les nouveaux statuts ont introduit de nouvelles possibilités dans le domaine des réseaux de chaleur, de la mobilité durable (notamment le GNV et l’hydrogène), la mise en œuvre d’un service de flexibilité local sur des portions du réseau de distribution d’électricité en vue d’optimiser localement la gestion des flux d’électricité (notamment l’article 199 de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte), le déploiement ou la contribution à des projets de déploiement de réseaux électriques intelligents ou de dispositifs de gestion optimisée de stockage et de transformation des énergies, et la participation à des projets au titre de l’autoconsommation.

Dans le cadre de la mise en œuvre des PCAET, le SDEF peut désormais intervenir et participer, à la demande des EPCI, à l’élaboration ou à la révision des plans climat-air-énergie territoriaux dans les conditions prévues aux articles L222-1 et L229-26 du Code de l’environnement.

D’autre part, Le syndicat départemental pourra désormais participer à la promotion et au développement des usages numériques pour une gestion intelligente de l’énergie et intervenir pour réaliser toutes les études générales ou spécifiques corrélatives aux systèmes communicants et notamment des réseaux radios liés aux objets connectés. Le SDEF pourra également assister les communes dans la mise en œuvre de panneaux d’information, de vidéo protection, de signalisation lumineuse, d'affichages lumineux, de radars pédagogiques, de sonorisation, mais aussi intervenir dans le domaine du solaire thermique, et d’une manière générale, intervenir dans toute activité liée à la transition énergétique.

La création de la société d’économie mixte « Energies en Finistère » constitue une action opérationnelle de mise en œuvre des objectifs du SDEF dans le domaine de la transition énergétique et notamment le développement des énergies renouvelables. Véhicule juridique et financier des collectivités locales et territoriales, cet outil permettra également de développer les autres actions en lien avec les compétences du SDEF, au service des collectivités territoriales et de leurs groupements.

La société d’économie mixte « Energies en Finistère » permet d’associer des acteurs publics et privés pour développer des projets énergétiques sur le territoire, tout en garantissant la maîtrise de ces projets par les collectivités et leurs groupements.

Pour autant, l’association des partenaires financiers et des partenaires bancaires dans cette structure ouvre la possibilité de mobiliser des moyens financiers privés pour soutenir des projets d’intérêt général ainsi que la création de richesses sociales, économiques et environnementales.


Antoine Corolleur

Le président du SDEF Antoine Corolleur, Pierre-Alain Péguy (Crédit Agricole),

Christelle Auvray (Arkéa), Roland Picot (Caisse des Dépôts), Jean-Marc Guillard (Caisse d’Epargne)