Présentation du SDEF en vidéo
« Retour

 

Lancé en décembre 2016 dans le cadre du programme européen Interreg France Manche Angleterre, le projet européen ICE (Intelligent Community Energy) réunit un consortium de 9 partenaires, dont 5 bretons (BDI, Technopole Brest-Iroise, Technopole Quimper-Cornouaille, SDEF, Pole Mer Bretagne Atlantique) et 4 anglais (les Universités d’East Anglia, d’Exeter et de Plymouth et Marine South East).

D’une durée de 4 ans et doté d’une enveloppe totale de 8M €, ce projet vise à développer des solutions d’énergie bas carbone pour les territoires isolés, dont les territoires périphériques et les communautés îliennes. Par la mise en œuvre de Smart Grids dans deux communautés de la zone Manche (l’Île d’Ouessant et le campus de l’Université d’East Anglia), le projet vise à démontrer et à promouvoir un nouveau système d’énergie intelligent intégrant des sources d’énergie renouvelable locales et améliorant l’efficacité énergétique. Des consortiums d’entreprises locales pourraient ainsi développer une offre commerciale à destination de systèmes énergétiques isolés partout dans le monde.

Le SDEF pilote la mise en place du Smart Grid sur l’île d’Ouessant dont l’objectif est d’expérimenter jusqu’en 2020 différentes solutions de gestion de l’énergie, en s’appuyant sur les technologies des smart-grids, pour permettre :
• aux citoyens de mieux comprendre leur consommation d’énergie, afin de faire des économies d’énergie ;
• aux producteurs d’énergies renouvelables, notamment d’hydroliennes, de mieux valoriser leur productible, en les associant à du stockage ;
• au gestionnaire du réseau électrique, d’intégrer massivement ces productions d’énergies renouvelables.
Alors que l’île d’Ouessant, non raccordée au continent, reste alimentée par des groupes électrogènes au fioul, l’enjeu est de faire évoluer le système énergétique de l’île afin qu’il émette moins de gaz à effet de serre, tout en restant flexible et sécurisé pour assurer à tout moment une production suffisante, à un coût acceptable.

Cette expérimentation s’inscrit en complémentarité d’autres projets menés sur Ouessant, dont celui d’EDF SEI, gestionnaire du réseau électrique, qui porte la mise en place d’un dispositif de stockage de l’énergie ou encore celui de Sabella, d’instrumentation de son démonstrateur hydrolien dans le Fromveur.
Elle apporte sa contribution à l’ambition portée par l’Association des îles du Ponant de parvenir à une autonomie énergétique 100 % renouvelable en 2030 sur Sein, Molène et Ouessant. Cela passe à la fois par le développement des énergies renouvelables et des actions de sensibilisation et maîtrise des consommations.
Les technologies smart-grids, issues du croisement des filières de l’énergie et du numérique, apportent l’innovation nécessaire pour répondre à ces ambitions, sur les îles mais aussi sur les autres territoires. De nombreuses entreprises sont déjà positionnées dans l’Ouest pour répondre à ce marché croissant. Le projet SMILE, mené par la Région Bretagne et la Région Pays de la Loire, s’appuie sur 220 partenaires publics et privés pour accompagner les entreprises et les territoires dans ce déploiement des réseaux électriques, et créer une vitrine industrielle à l’échelle internationale.