Présentation du SDEF en vidéo

MEGALIS BRETAGNE est un syndicat mixte ouvert regroupant la Région Bretagne, les quatre Départements et les Communautés urbaines, d’agglomérations et de communes.
MEGALIS Bretagne, après mise en concurrence, a confié à Orange la montée en débit dans le cadre d’une première tranche de déploiement « MED » (Montée en Débit). Pour le Finistère, cela représente 47 Chantiers. Parallèlement, MEGALIS Bretagne a lancé une consultation de conception et réalisation de prises FTTH (fibre à l’abonné) : environ 15 000 prises pour la première phase. Les premières plaques seront celles de CARHAIX, ROSPORDEN, LANDIVISIAU, POULDREUZIC.
 

Effacement des réseaux aériens dans le quartier de Kerhoat à Roscoff« Chaque année, depuis près de vingt ans, la commune réalise un programme d’enfouissement de réseaux. Le secteur urbain est désormais presque terminé. L’effacement des réseaux aériens a donné un nouveau cachet au centre historique de Roscoff, qui date du XVIe siècle », explique Daniel Hyrien, premier adjoint aux travaux et à l’environnement.

C’est le quartier de Kerhoat qui vient de bénéficier de ces aménagements, au croisement des rues Kerhoret et Chateaubriand. Près de 70 foyers sont concernés par ces travaux...

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Antoine Corolleur, président du SDEF, a le plaisir de vous inviter au Festival Breizh Transition, les 18-19-20 septembre prochains, au parc des expositions Quimper-Cornouaille.
À l’occasion de la journée professionnelle, le vendredi 18 septembre, l’équipe du SDEF vous convie à la table ronde qu’elle animera à 15h45 sur la transition éclairagiste.
De nombreux intervenants seront présents : Dominique Salvert, maire de l’Île de Sein, Patrick Tanguy, maire du Juch, Dominique Billy, directeur départemental d’EDF, Christian Corbet, professeur d’ophtalmologie et président honoraire de l’Association Française de l’Eclairage, Alain Azaïs, directeur délégué de l’AFE,Thierry Descle, directeur adjoint régional grand ouest Cofidis-INEO vous apporteront leur expertise et des conseils pratiques issus de leur expérience récente.
Un riche programme de conférences et d’ateliers a été conçu pour vous permettre d’aborder la transition énergétique à travers six thématiques (énergie, habitat, transport, agroalimentaire, services et ressources) et de rencontrer ses différents acteurs. 
Si vous ne vous êtes pas encore inscrits, voici le lien pour obtenir votre accréditation pour l’espace professionnel : > Téléchargez votre Badge Electronique . 
Pour toutes informations complémentaires, nous vous invitons à consulter le site du festival www.breizh-transition.bzh 
Au plaisir de vous retrouver sur notre stand. 

L'équipe du SDEF
 

 

Chaque année, plusieurs centaines de kilomètres de lignes électriques sont enfouies en Finistère (270 km en 2013). Les anciens poteaux électriques sont enlevés et recyclés par le SDEF et ERDF. Dans le sud-finistère, il sont stokés près de Melgven, à Pont-Styval, avant d’être broyés. L’opération a lieu tous les trois ans. Début janvier, 5 000 poteaux (6 000 tones) ont été concassés. Les gravats sont revalorisés en empierrements, souscouches de voiries... Coût de l’opération : 185 000 euros

 

Le 6 octobre dernier, Marie-Claire Hénaff, maire de Saint-Vougay et vice-présidente du SDEF, lançait la deuxième édition du SDEFI JEUNES, concours éco-citoyen sur le thème de la transition énergétique.



Le SDEFI JEUNES est un concours ouvert à toutes les écoles primaires, les centres de loisirs, les collèges, les lycées et établissements secondaires qui viennent visiter l’exposition de Landivisiau « Le Parcours de l’énergie » ou l’exposition mobile présente actuellement dans le Sud Finistère. « Ce concours s’inscrit tout à fait dans le pacte électrique breton qui compte trois piliers : les énergies renouvelables, les économies d’énergie et la sécurisation de l’approvisionnement. Grâce au Parcours de l’énergie, nous sensibilisons les parents par l’intermédiaire des enfants. Les élèves peuvent par exemple participer au SDEFI JEUNES dans le cadre des temps réservés aux activités périscolaires et profiter d’une animation des Petits Débrouillards, d’un atelier d’écriture ou de la découverte de l’installation hydro-électrique du barrage du Drennec. J’invite tous les maires à encourager leurs écoles à venir visiter l’exposition et à participer au concours », assure Marie-Claire Hénaff, vice présidente du SDEF et maire de Saint-Vougay. Toutes les réalisations sont les bienvenues : dessins, diaporamas, chansons, vidéos, maquette, journaux...

Plus d’info
 

La commune de Bannalec poursuit, avec l’appui du SDEF, ses travaux d’enfouissement de réseaux aériens (lignes basse tension, éclairage public et lignes téléphoniques). Depuis la mi-janvier les équipes sont à pied d’oeuvre rue Saint-Lucas.
« Nous profitons, quand le financement le permet, d’engager ces travaux à l’occasion d’un programme d’aménagement de voirie ou de construction de lotissement », expliquent les deux adjointes Josiane André et Marie-Josée Toullec.

 

 

La première phase des travaux de rénovation des bâtiments du SDEF à Quimper s’est achevée à la fin de l’année dernière. Une deuxième tranche de travaux de finition va démarrer début mars pour se terminer fin juin 2015. Les locaux sont désormais particulièrement performants en termes d’isolation. La consommation d’énergie est désormais de 42 kWh/m2 par an. Ils sont équipés de panneaux photovoltaïques raccordés au réseaux. Un cogénérateur gaz (15 kW de chaleur et 5 kW électrique) va venir compléter le dispositif.

 

ERDF et le Pôle Energie Bretagne (PEBreizh) ont annoncé le 10 février dernier, dans les locaux du SDEF à Quimper, un plan d’investissement exceptionnel de 100 millions d’euros d’investissements supplémentaires jusqu’en 2020. Ceci afin de renforcer les réseaux moyenne et basse tension. La Bretagne sera ainsi moins vulnérable aux aléas climatiques.

Alors que le sénat débat actuellement sur le projet de loi sur la transition énergétique, je souhaite rappeler que le SDEF, en tant qu’Autorité Organisatrice de la Distribution Publique d’Energie électrique sur le territoire de 275 communes sur les 283 que compte le département
est un acteur incontournable de la transition énergétique. Nous savons que la transition énergétique passera par les réseaux et il faut donc qu’ils soient fiables et sécurisés : c’est tout le travail que nous menons actuellement avec notre concessionnaire ERDF au travers du programme exceptionnel d’investissement et qui vous est présenté dans le numéro du SDEF INFO de mars 2015.

 

Le SDEF, engagé depuis de nombreuses années dans la transition énergétique, était un partenaire majeur du Festival Breizh Transition, qui s'est déroulé du 18 au 20 septembre 2015, au parc des expositions de Quimper.
À l’occasion de l’inauguration du festival, le SDEF a lancé la 3ème édition de son concours éco-citoyen, le SDEFI JEUNES. Ce jeu-concours est organisé à l’attention des scolaires du département (primaires, centres de loisirs, collèges, lycées) avec, comme source d’inspiration, une exposition interactive et gratuite sur les problématiques énergétiques, que met à disposition le SDEF.

Nous vous proposons de vivre ou revivre les moments forts du festival en visionnant cette rétrospective.

 

 

Le SDEF animait une conférence sur la transition éclairagiste. Une vidéo présentant le nouvel éclairage public 100% au led sur l'île de Sein, a été projetée en début de séance.

 

Patrick Tanguy, maire du Juch, a exposé le projet d'éclairage au led que sa commune a mis en oeuvre grâce à l'expertise du SDEF.

 

Christian Corbet, professeur d'ophtalmologie et président honoraire de l'AFE, a apporté son expertise sur l'éclairage sous le prisme de la santé.

 

La 2e édition du concours éco-citoyen, le Sdéfi Jeunes, vient de s’achever avec la nomination des lauréats. Le jury, présidé par le chercheur breton Pierre Mollo, a décerné le premier prix ex-aequo, à deux classes de l’école primaire publique de Lestonan : la classe de CM2 et celle du cycle 3 bilingue breton. La première a réalisé une maquette en 3D en carton et papier recyclés, d’une ville alimentée uniquement par l’énergie biomasse. « Suite aux visites du Parcours de l’énergie à Landivisiau et du barrage du Drennec, les élèves ont souhaité travailler sur la biomasse, parce que pour eux, la transformation de nos propres déchets en énergie permettrait de réduire nos pollutions et de recycler intelligemment les déchets que nous produisons », explique Emmanuelle Roland, l’insitutrice des CM2.


 

Pendant l’année scolaire, les élèves ont donc réfléchi à l’aménagement urbain d’une ville idéale et à la production de son énergie en parfaite autonomie. « Les énergies font partie du programme des CM1/CM2, précise l’institutrice. L’exposition du SDEF et le jeu-concours ont donné un cadre au programme et ont été un prétexte pour aborder les énergies renouvelables de manière didactique. C’était un projet transversal qui demandait de nombreuses compétences. Il a ainsi été relié avec le programme des Technologies de l’Information et de la Communication à l’École (TICE) et les arts visuels. » Les bretonnants, quant à
eux, ont présenté au jury, un mini-livre pédagogique expliquant les grands principes de la transition énergétique en français et en breton. Grâce au SDEFI, les élèves ont fait l’apprentissage du travail en équipe et de l’autonomie en recherchant les informations sur internet. « Nos élèves ont été motivés durant les nombreuses séances de travail nécessaires pour finaliser leur mini-livre. La réalisation de ces projets a permis de créer une vraie cohésion d’équipe, souligne Remi Toulhoat, insituteur bretonnant dans la même école. Chaque élève était responsable d’un maillon du projet. Ce prix est pour eux la récompense d’un travail coopératif. »

Les élèves ont reçu des mains du président du jury et du maire d’Ergue-Gabéric, Hervé Herry leur prix : une visite guidée de la cité de la pêche Haliotika et des coulisses de la criée du Guilvinec, et le transport en car gracieusement offert par notre partenaire, Salaün Holidays.

Début décembre, 12 communes du pays bigouden (Gourlizon, Guiler sur Goyen, Landudec, Pouldreuzic, Plovan, Peumerit, le Guilvinec, Tréffiagat, Tréogat, Pont-l'Abbé, Combrit St Marine, Plomeur) ainsi que Poullan sur Mer, ont confié, via le SDEF, l’entretien et la maintenance de l'éclairage public à Bouygues Energies Services (BES) qui a remporté l'appel d'offres. Quelques 5 300 points lumineux sont concernés. Dans le cadre de ce contrat, BES s'engage : à dépanner et réparer en moins de 72 heures les points lumineux défectueux; à une visite annuelle d'entretien préventif sur chaque point lumineux; mais aussi à un renouvellement périodique des sources lumineuses.



« C'est un vrai plus en termes de service public rendu aux citoyens », explique Stéphane Le Doaré, vice-président du SDEF et adjoint aux travaux à Pont-l'Abbé. « Avant, nous regroupions les demandes et ensuite nous affections une équipe pour les réparations. Cela pouvait prendre un mois et demi. A partir de maintenant, pour toute demande, il suffira par un simple clic sur la cartographie de la commune d'indiquer le ou les points lumineux défaillants et le prestataire devra intervenir sous 72 heures », détaille-t-il.