Maîtrise de la consommation énergétique : à Ouessant, des dizaines de foyers équipés d’un système informatif financé par des fonds européens !

Depuis mercredi 21 juillet 2021, le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement du Finistère (SDEF) distribue des boitiers connectés dans plusieurs dizaines de foyers sur l’île d’Ouessant. Ces équipements vont permettre aux habitants volontaires de suivre en direct l’état du réseau électrique. Pédagogique, cette solution numérique, développée par l’entreprise rennaise Sensing Vision, s’inscrit dans une démarche globale et citoyenne menée depuis plusieurs années à Ouessant pour encourager l’énergie verte, de la production à la consommation. Pour accompagner cette dynamique, le projet européen Interreg Manche ICE (Intelligent Community Energy), coordonné par Bretagne Développement Innovation, a déjà financé plusieurs expérimentations sur l’île bretonne dont la fabrication de cette petite série de boitiers connectés. Ou comment l’Europe participe concrètement à la transition énergétique dans les territoires isolés et les zones non-interconnectées.

Plusieurs dizaines de foyers ont manifesté leur intérêt pour participer à la nouvelle expérimentation qui démarre à Ouessant. Depuis hier, mercredi 21 juillet, le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement du Finistère (SDEF), accompagné par l’entreprise Sensing Vision, livre un nouvel équipement aux foyers volontaires. Cet objet connecté va permettre de matérialiser la consommation électrique, et de pouvoir agir en fonction de la consommation de l’île et de la production d’électricité renouvelable.

Une solution smart grids pour encourager une démarche citoyenne 

Equipés d’un boitier connecté, ces volontaires vont pouvoir expérimenter pendant plusieurs mois une nouvelle façon de consommer leur électricité. 

 « En temps réel, l’appareil reçoit une information sur l’état du réseau par ondes radio. Un voyant lumineux traduit l’information. Vert, il indique que la part d’énergie renouvelable dans le réseau d’Ouessant est importante et donc propice à consommer. Rouge, la part de renouvelable est nulle. Ainsi informé, le consomm’acteur peut adapter sa consommation, s’il le souhaite ! Il pourra par exemple caler l’allumage de son four ou de son lave-linge quand le voyant est au vert ! », explique Gwendal Vonk, chargé de mission énergie au SDEF et impliqué dans le suivi technique du projet.

ICE, un accompagnement au long cours pour répondre à la particularité de l’insularité

Cette solution intelligente, conçue par l’entreprise Sensing Vision, a été financée à 100% par le projet européen Interreg Manche ICE (Intelligent Community Energy), coordonné par Bretagne Développement Innovation. « ICE est un projet européen de gestion de l’énergie basé sur les technologies des smart grids et expérimenté grandeur nature sur l’île d’Ouessant », explique Hélène Morin, coordinatrice du pôle Europe de BDI et en charge de ce projet. 

Coopération franco-anglaise avec l’University of East Anglia, ICE est en déploiement depuis 2017 sur la petite île bretonne de 850 habitants et a financé plusieurs actions. « L’expérimentation mêle technologies de pointe, nouveaux modes de production ou de stockage d’énergie bas carbone et gestion intelligente des énergies avec le concours des habitants. L’objectif du projet ICE est de pouvoir répliquer les solutions innovantes sur d’autres zones non-interconnectées au niveau régional, comme à Molène ou Sein par exemple et aussi à l’international pour valoriser les compétences des entreprises bretonnes qui ont participé au projet ! », ajoute Hélène Morin

Ouessant : laboratoire de la transition énergétique

Comme de nombreux territoires insulaires ou isolés, l’île d’Ouessant fait face à des défis énergétiques majeurs puisqu’elle n’est pas raccordée au réseau électrique continental. 

Ce nouvel équipement individuel vient ainsi s’ajouter aux actions de transition énergétique menées sur l’île depuis plusieurs années tant au niveau de la production (panneaux photovoltaïques sur les bâtiments de la commune, hydrolienne Sabella installée dans le Fromveur), du stockage (compteurs Linky Heures creuses EnR mis en place par Enedis), que de la consommation (enquête pour identifier les sources d’économie d’énergie, accès à un panneau informatif temps réel sur les sources de production ENR, éclairage public…)

« Les habitants perçoivent favorablement ces expérimentations. Ils savent qu’ils vivent dans un environnement privilégié et ils ont envie de le préserver. Ouessant est devenu le laboratoire de la transition énergétique ! », déclare Denis Palluel, maire d’Ouessant.

En partie grâce à ICE, l’île bretonne a entamé sa transition énergétique avec pour objectif de produire 50 % de sa consommation en énergies renouvelables en 2023 et 100 % en 2030.

Téléchargez le communiqué réalisé par BDI