Finistère Smart Connect : Le déploiement des infrastructures a démarré

Finistère Smart Connect : Le déploiement des infrastructures a démarré

Finistère Smart Connect,

Le déploiement des infrastructures a démarré

La Communauté de Communes du Pays d’Iroise, 4 communes de la Communaté de Communes du Pays des Abers et Ouessant; territoires pilotes

Finistère Smart Connect, le service numérique développé par le SDEF pour connecter le territoire Finistérien a débuté son déploiement. En septembre, les études sur site sur le territoire de la Communauté de Communes du pays d’Iroise (CCPI) et 4 communes de la communauté de communes du Pays des Abers ont commencé et les premiers déploiements des modules d’éclairages public sur la CCPI ont démarré. Expérimenté pour la Communauté de Communes du pays d’Iroise (CCPI) et 4 communes de la CCPA ainsi que l’île d’Ouessant, le déploiement des capteurs et des antennes radio LoRa vont se poursuivre jusqu’à la fin de l’année sur ces territoires « pilotes ». A terme, le service sera déployé sur le reste du département et proposé aux communes et EPCI adhérents du SDEF.

Première initiative déployée par un Syndicat d’Energie en France

Pour rappel, cette initiative, dévoilée en février 2020, est la première en France, au niveau d’un département, à être portée par un syndicat d’Energie. Le SDEF proposera, par ce biais, un service à la carte pour les collectivités finistériennes, communes et établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). Le développement de ce projet permettra ainsi aux collectivités Finistériennes de disposer d’outils pour maitriser et piloter la mise en œuvre de leurs politiques publiques dans les domaines de l’efficacité énergétique et d’optimiser leurs services publics en réseaux (déchets, eau, stationnement, éclairage public), mais aussi dans le domaine de la relation au citoyen.

Piloter et suivre les infrastructures publiques avec le réseau intelligent

La traduction concrète de cet engagement est le lancement d’un projet ambitieux de déploiement d’une infrastructure réseau dédiée à l’internet des objets, permettant le pilotage et le suivi optimisé des services au public par le biais de smart Grids (réseaux intelligents.) Ce projet doit permettre :

Eclairage Public

Pour répondre à ses missions de gestion de l’éclairage public tout en répondant aux enjeux de maitrise de l’énergie, le SDEF a pour premier objectif la mise en place d’une solution de télégestion de l’éclairage public. Cette solution permettra de piloter les périodes de fonctionnement, réaliser de la gradation de puissance, optimiser la maintenance avec la mise en place d’alertes en cas de pannes ou de dysfonctionnements du réseau, ainsi que d’assurer le suivi des consommations d’énergies.

Déchets

Les points d’apport volontaire des déchets seront équipés de capteurs, pour suivre leur remplissage en temps réel et ainsi optimiser les circuits de collecte des bennes à ordures ménagères.

bâtiments publics

Les bâtiments publics pourront être équipés de capteurs pour la télérelève des compteurs de fluide (eau, gaz, électricité, …) et ainsi permettre un pilotage plus fin des consommations. Les premières expérimentations menées montrent des résultats de -20% de consommations d’énergie.

Qualité environnementale

Des capteurs externes mais aussi à l’intérieur des bâtiments permettront de contrôler, notamment, la qualité de l’air et ainsi améliorer la gestion et le confort des bâtiments.

Eau Potable

La technologie déployée permettra la télérelève quotidienne des compteurs d’eau des consommateurs et des compteurs de sectorisation afin de détecter les fuites.

Stationnement

Des capteurs installés sur les places de stationnement classiques et sur celles réservées à la charge des véhicules électriques identifieront les places de stationnement disponibles en temps réel. Cette solution aura une incidence positive sur la pollution, le bruit et le gain de temps pour le citoyen.

La technologie LoRa utilisée pour connecter le territoire Finistérien

Pour ce faire, ce service sera composé d’une infrastructure de communication électronique, d’une interface de supervision et d’un catalogue d’objets connectés répondant aux besoins des services publics (communes, communautés de communes, …).

Afin de pouvoir maitriser de bout en bout la technologie, le choix s’est porté sur une infrastructure de type « LoRa ». LoRa est une technologie réseau longue portée permettant la communication à bas débit d’objets connectés et pouvant être développée et exploitée par n’importe quelle entreprise ou collectivité (technologie en Open source). A l’instar des réseaux mobiles conventionnels, le protocole LoRa utilise à la fois les fréquences radio libres 868 MHz et permet la transmission aussi bien en extérieur qu’en intérieur sur des distances plus longues. Le réseau LoRa est conçu de manière à consommer le moins d’énergie possible.

Le service Finistère Smart Connect vous interesse ?

Lancement des travaux de la station GNV de Saint-Martin-des-Champs

Lancement des travaux de la station GNV de Saint-Martin-des-Champs

Gaz Naturel pour Véhicule : Lancement des travaux de la station de Saint-Martin-des-Champs

Mercredi 23 septembre, la SEM du SDEF Energies en Finistère, à lancé avec les partenaires et prestataires du projet, les travaux de sa première station GNV à Saint-Martin-des-Champs près de Morlaix. La station devrait être opérationnelle pour janvier 2021. Le coût est estimé à 1,5 million d’euros.

Un emplacement stratégique

La station est prévue pour avitailler l’équivalent de 30 poids lourds par jour, et jusqu’à 9 véhicules aux heures de pointe.
Ouverte 7j/7 et 24Hh24, la station comprend 3 bornes de distribution permettant de faire le plein en quelques minutes.
Les propriétaires de flotte peuvent signer un contrat d’avitaillement avec Bretagne mobilité GNV mais les cartes bancaires ou les cartes réseau sont également acceptées.

30 poids-lourds par jour

La station est prévue pour avitailler l’équivalent de 30 poids lourds par jour, et jusqu’à 9 véhicules aux heures de pointe.

Ouverte 7j/7 et 24Hh24, la station comprend 3 bornes de distribution permettant de faire le plein en quelques minutes.

Les propriétaires de flotte peuvent signer un contrat d’avitaillement avec Bretagne mobilité GNV mais les cartes bancaires ou les cartes réseau sont également acceptées.

Pour toute demande commerciale, contactez Hélène Vente, responsable de la commercialisation GNV à Energies en Finistère

Les acteurs de la station GNV de Saint-Martin-des-Champs

La SEM Energies en Finistère

La société d’économie mixte « Energies en Finistère » permet d’associer des acteurs publics et privés pour développer des projets énergétiques sur le territoire, tout en garantissant la maîtrise de ces projets par les collectivités et leurs groupements.

Energies en Finistère a pour mission « d’accompagner la mise en oeuvre de la transition énergétique en Finistère dans le respect des objectifs définis dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et notamment, le développement des sources d’énergies renouvelables pour atteindre l’objectif de 32% d’énergies renouvelables en 2030. »

La SEM Energies en Finistère constitue un « véritable outil à la disposition des collectivités pour la réalisation de leurs projets de territoire et l’accélération de leur mise en oeuvre, grâce à l’association d’acteurs publics et privés. »

Une société à plusieurs acteurs

Dotée d’un capital de 4 millions d’euros, Le SDEF détient 74% des parts de cette société et la Caisse des Dépôts, la SARL SOFI TY NAY (le crédit agricole du Finistère), le Crédit Mutuel Arkéa et la Caisse d’Epargne Bretagne-Pays de Loire partenaires des collectivités locales au service du développement économique sont actionnaires privés de cette société à hauteur de 26% des parts.

GRDF, partenaire engagé aux côtés du SDEF, pour la transition énergétique du territoire

Principal gestionnaire de réseau de distribution de gaz naturel en France, GRDF (Gaz Réseau Distribution France) distribue, chaque jour, le gaz naturel à plus de 11 millions de clients. Pour se chauffer, cuisiner, se déplacer, et bénéficier d’une énergie disponible, économique, et de plus en plus respectueuse de l’environnement.

Pour cela, GRDF conçoit, construit, exploite, entretient le plus grand réseau de distribution d’Europe (201 716 km) et le développe dans plus de 9 500 communes, en garantissant la sécurité des personnes et des biens et la qualité de la distribution.

Le gaz, et sa version renouvelable, le biométhane, est une énergie indispensable à la transition énergétique des territoires. Grâce à un réseau performant et connecté, il apporte des réponses pertinentes aux enjeux actuels :

  • dans le transport, via l’usage du biométhane sous forme de carburant, pour une mobilité décarbonée,
  • dans la gestion des déchets, en les inscrivant dans une économie circulaire,dans le bâtiment, en contribuant à leur efficacité énergétique.

 Dans le cadre de ses missions de service public, et plus particulièrement de la réflexion régionale menée par le Pôle Energie Bretagne, sur le développement de la mobilité durable au BioGNV et au GNV, GRDF s’engage à apporter sa contribution aux politiques d’amélioration de la qualité de l’air et à l’émergence de stations sur le territoire.

En Finistère, GRDF est partenaire du SDEF depuis de nombreuses années et travaille au développement de projets communs de transition énergétique et de mobilité durable au BioGNV et au GNV. Réunions de mobilisation des acteurs du transport, études de faisabilité, travaux, mises en service : GRDF accompagne le SDEF à chaque étape. La station Bio GNV et GNV de Saint-Martin-des-Champs est la première station du futur réseau finistérien à entrer en phase travaux.

SPMO

Pour développer ce projet d’envergure, la SEM Energies en Finistère s’est faite accompagner par le bureau d’études SPMO. Durant l’ensemble des phases préalables aux travaux, SPMO a notamment réalisé la faisabilité d’implantation des stations, les études de conception, les dossiers administratifs (permis de construire et réglementaire) et les cahiers des charges pour la consultation des entreprises de travaux, la fourniture du process GNV ainsi que les contrats d’exploitation/ maintenance des installations. Après avoir assisté le SDEF dans le choix des entreprises, SPMO réalisera le suivi des travaux des 7 stations du Finistère en tant qu’Assistant à Maitrise d’Ouvrage.

Mesure process

 Pour la fourniture et la mise en service des équipements de 7 stations-services, la société Mesure Process a remporté l’appel d’offres lancé par la SEM Energies en Finistère. Acteur reconnu du GNV, les équipements retenus garantissent robustesse et disponibilité. Mesure-Process conçoit, commercialise, installe et maintien des solutions / des services à fortes valeurs ajoutées permettant de contrôler et de gérer les stocks de carburant, de sécuriser les sites et de garantir l’intégrité du bilan matière.

Bouygues Energies & Services

La filiale du groupe Bouygues répond aux enjeux de la transition énergétique, la révolution numérique et la ville. A Saint-Martin-des-Champs, Bouygues Energies & Services sera en charge des travaux d’électricité de la station.

EUROVIA

La filiale du groupe Vinci et principal acteur mondial de la construction d’infrastructures de transports et d’aménagements urbain a remporté 3 lots aux appels d’offres lancés par Energies en Finistère. Ainsi, Eurovia sera en charge pour la station de Saint-Martin-des-Champs du génie-civil et des travaux de terassement, de voiries et réseaux divers (VRD).

ERETI

ERETI (Études Réalisations Équipements Thermiques Industriels) est spécialisée dans l’étude et la réalisation d’équipements thermiques industriels. Pour la station de GNV de Saint-Martin-des-Champs, la société sera en charge de concevoir et réaliser les réseaux de tuyauterie pour le gaz.

Les partenaires

LE gnv, Une réponse adaptée au secteur du transport routier de marchandise

Les Fédérations Nationales du Transport Routier de Marchandises (FNTR) et du Transport de Voyageurs (FNTV) ont identifié le GNV et le bioGNV parmi les carburants alternatifs des plus pertinents pour l’usage des poids lourds. En effet, le développement de l’offre de poids lourds au gaz et une filière mobilisée avec le développement notamment de stations publiques d’avitaillement, permettent de proposer une solution alternative fiable face au diesel.

Aujourd’hui, 21500 véhicules roulent au GNV en France. C’est sur le marché des véhicules lourds que la dynamique est la plus forte. Les premiers bus et bennes à ordures au gaz sont arrivées en France il y a plus de 10 ans.

Depuis quelques années les ventes de poids-lourds au gaz dédiées au transport de marchandises décollent, tirées par la construction de nouvelles stations publiques. La France est devenue le marché le plus dynamique d’Europe sur ce segment.

En 2019 en France

%

des poids-lourds vendus roulent en GNV

%

des bus urbains roulent en GNV

%

des bennes à ordures roulent en GNV

Une réponse collective des acteurs bretons

C‘est dans ce contexte que les acteurs bretons ont décidé de s’engager dans une démarche de développement de l’usage du GNV/BioGNV sur le territoire. Pour ce faire, les 4 syndicats d’énergie Bretons, via leurs SEM, portent le projet de développer un réseau régional. Ainsi, la SAS Bretagne mobilité GNV a été créée en 2019.

En Bretagne, 18 stations seront ouvertes prochainement. Ce maillage sur le territoire permettra aux utilisateurs (particuliers ou professionnels) du Gaz Naturel Véhicules (GNV) de parcourir toute la Bretagne proprement en réalisant des économies.

7 stations GNV dans le Finistère

Pour le Finistère, c’est la SEM créée par le SDEF (Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement du Finistère) Energies en Finistère qui a décidé de porter la construction de 7 stations-service GNV-BIOGNV, situées sur les principaux axes de circulation et à proximité de centres urbains et logistiques à Saint-Martin-des-Champs (près de Morlaix), Saint-Evarzec (près de Quimper), Guipavas, Carhaix, Landivisiau, Châteaulin et Quimperlé. Ainsi, le territoire sera entièrement équipé.

le GNV

Avec plus de 11 millions de véhicules dans le monde et un taux de croissance de 20% par an depuis 2000, la filière GNV est une alternative aux véhicules essence et diesel, plébiscitée pour ses qualités environnementales et son attrait économique, et permettant de répondre aux enjeux de la transition énergétique. Le GNV (Gaz Naturel Véhicule) est un carburant alternatif majoritairement composé de méthane. C’est le même gaz que celui distribué en France sur le réseau de GRDF pour le chauffage et la cuisson domestique. Pour être utilisé en carburant, il est simplement comprimé et stocké dans les réservoirs des véhicules.

Des subventions pour les premiers abonnés

Dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir, l’ADEME soutient la filière GNV. Pour le Finistère, une enveloppe de 1 million d’euros va permettre de prendre en charge une partie du surcoût à l’achat des véhicules GNV pour les premiers clients des futures stations. Des camions peuvent ainsi prétendre à une aide pouvant atteindre 10 000 euros.

Pourquoi utiliser le GNV ?

Limite la pollution sonore
Améliore la qualité de l’air
Réduit les coûts
Limite le gaz à effet de serre

%

de bruit en moins

%

de particules fines en moins que le Diesel

%

Moins onéreux que le Diesel

%

En moins avec le BioGNV qu'avec du Diesel

Rouler au GNV aujourd’hui, c’est rouler au BioGNV demain

Si le GNV permet déjà de réduire les émissions de CO2 de 10 à 15 % par rapport au Diesel, c’est en le remplaçant progressivement par du BioGNV que le gain devient conséquent. Le BioGNV produit localement en France à partir de déchets permet de réduire de 80% les émissions de CO2 par rapport au Diesel.

En 2019, le taux d’incorporation de bioGNV était de 16,5% du GNV distribué en France à partir de stations raccordées au réseau.

Sur tout le territoire, plus de 150 unités de méthanisation produisent du biométhane. Il est injecté dans les réseaux de gaz pour être utilisé notamment comme carburant sous forme de bioGNV.

Antoine Corolleur reconduit à la présidence du SDEF

Antoine Corolleur reconduit à la présidence du SDEF

Antoine Corolleur reconduit à la présidence du SDEF

Mardi 15 septembre, les délégués nouvellement élus au SDEF se sont réunis à Quimper pour le premier comité syndical du mandat.
Ce premier rassemblement était l’occasion de désigner le président et les 13 vice-présidents qui composeront le bureau du syndicat d’énergie du Finistère.
A l’issue de cette réunion, Antoine Corolleur a été reconduit dans ses fonctions de président.

Le comité a également voté pour la désignation de 13 vice-présidents qui siègeront au bureau du SDEF. Ainsi, Stéphane Le Doaré, Hervé Herry, Marie-Claire Henaff, François Hamon, Pierrot Belleguic, Jacques Rannou, Didier Pluvinage, Thomas Férec, René Souben, Jean-Yves Quéré, Marie-Jo Toulec, Xavier Borel et Pascal Kerboul sont élus vice-présidents. Chaque vice-président sera en charge d’un collège électoral.

 

Les membres de gauche à droite :

René Souben, Jacques Rannou, Marie-Jo Toulec, Xavier Borel, Hervé Herry, Jean-Yves Quéré, Antoine Corolleur, François Hamon, Pascal Kerboul, Marie-Claire Henaff, Pierrot Belleguic, Didier Pluvinage

Absents de la photo : Stéphane Le Doaré et Thomas Ferec

 

Le bureau du SDEF

Antoine Corolleur

Président du SDEF

stéphane Le Doaré

1er vice président
Collège électoral du Pays Bigouden

 

Hervé Herry

2ème vice président
Collège électoral de Quimper

 

Marie-claire hénaff

3ème vice présidente
Collège électoral de Landivisiau/Haut-Léon

 

François Hamon

4ème vice président
Collège électoral de Morlaix

 

Pierrot Belleguic

5ème vice président
Collège électoral du centre Finistère

Jacques Rannou

6ème vice président
Collège électoral de Quimpelé/Concarneau

 

Didier Pluvinage

7ème vice président
Collège électoral d’Aber/Iroise

 

Thomas ferec

8ème vice président
Collège électoral de Quimper

 

René Souben

9ème vice président
Collège électoral de Cap-Sizun/Douarnenez

 

Jean-Yves Quéré

10ème vice président
Collège électoral de Landerneau/Lesneven

Marie-Jo Toulec

11ème vice présidente
Collège électoral de Quimpelé/Concarneau

Xavier Borel

12ème vice président
Collège électoral de Crozon/Chateaulin

 

Pascal Kerboul

13ème vice président
Représentant des EPCI

 

Présentation du projet de création de la centrale photovoltaïque de Plourin au  député Didier Le Gac

Présentation du projet de création de la centrale photovoltaïque de Plourin au député Didier Le Gac

Présentation du projet de la centrale photovoltaïque au sol de Plourin au député Didier le Gac en visite