Zoom sur … Le GNV

Zoom sur … Le GNV

Zoom sur

Le Gaz Naturel Véhicules (GNV)

Accueil » Transition énergétique

L’année du GNV

L’année 2020 sera une année importante pour le développement du GNV dans le Finistère et plus globalement pour la Bretagne. D’ici la fin de l’année 3 stations GNV seront en service dans le Finistère. Les communes de Saint Martin des Champs et Saint-Evarzec seront les premières opérationnelles. Suivra, la commune de Guipavas, fin 2020.

Les communes de Landivisiau, Carhaix, Châteaulin et Quimperlé seront accessibles en 2021.  Ces 7 stations permettront aux transporteurs finistériens de remplacer des véhicules diesel par des véhicules moins polluants avec des stations installées dans un rayon maximum de 50 km.

Qu’est ce que le GNV ?

Le GNV (Gaz Naturel Véhicule) n’est, ni plus ni moins, que du gaz comme celui qui circule dans le réseau et est utilisé par les industriels comme les particuliers. Il peut se présenter sous forme liquéfiée, on parle alors de GNL (Gaz Naturel Liquéfié) ou sous forme compressée, on parle alors de GNC (Gaz Naturel Compressé). Il ne faut pas le confondre avec le GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) qui est de nature chimique différente. Le gaz naturel est composé à 95% de méthane. Il peut provenir de gisements souterrains mais également être produit par méthanisation, on parle alors de BioGNV.

Pourquoi utiliser le GNV ?

Limite la pollution sonore
Améliore la qualité de l’air
Réduit les coûts
Limite le gaz à effet de serre

%

de bruit en moins

%

de particules fines en moins que le Diesel

%

Moins onéreux que le Diesel

%

En moins avec le BioGNV qu'avec du Diesel

Le GNV en France

A ce jour, environ 300 stations maillent le territoire national et plus de 15.000 véhicules sont d’ores et déjà en circulation. A travers la Programmation Pluri-annuelle de l’énergie (PPE), la France s’est fixée des objectifs ambitieux : en 2030, 3 % des poids lourds rouleront au GNV et 20 % du GNV sera du bioGNV. L’objectif est de faire rouler plus de 340.000 véhicules au GNV en 2030.

Un maillage régional

Pour répondre aux objectifs fixés, les 4 syndicats d’énergie bretons, via leur SEM se sont associés pour réaliser un maillage régional. Pour porter ce projet et agir en commun, la SAS Bretagne mobilité GNV a été créée.

18 stations GNV en Bretagne

Ainsi, d’ici 2021, 18 stations seront ouvertes en Bretagne. 13 de plus sont en cours de réflexion actuellement.  Ce maillage sur le territoire permettra aux utilisateurs (particuliers ou professionnels) du Gaz Naturel Véhicules (GNV) de parcourir toute la Bretagne proprement en réalisant des économies.

Remise de chèque CEE TEPcv pour les communes de la CCPI et de la CCPA

Remise de chèque CEE TEPcv pour les communes de la CCPI et de la CCPA

Remise de chèque CEE TEPcv pour les communes de la CCPI et de la CCPA

Accueil » Transition énergétique

Lundi 2 décembre et jeudi 12 décembre, les communes de la communauté de communes du Pays d’Iroise et du Pays des Abers ont reçu leur chèque TEPcv de la part du SDEF, Pays de Brest et Energ’ence, l’agence énergie-climat du Pays de Brest. 

Depuis le 13 février 2017, les territoires signataires d’une convention de Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV) peuvent être porteurs d’un programme d’économies énergie et voir leurs investissements valorisés par l’attribution de certificats d’économie d’énergie bonifiés (CEE). Dans ce cadre, il est proposé de mandater le SDEF afin de collecter les CEE pour le compte des communes de la CCPI et de la CCPA.
6 communes du territoire du Pays des Abers (Bourg-Blanc, Landeda, Plouguin, Plouvien, Saint-Pabu et Lannilis) et 11 communes de la CCPI (Lampaul-Plouarzel, Lampaul-Ploudalmezeau, Lanildut, Le Conquet, Milizac-Guipronvel, Molène, Ploudalmezeau, Plourin, Porspoder, Plouarzel et Saint Renan) et la CCPI elle-même ont alors signé en 2018 une convention Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV).
Le SDEF, le Pays de Brest et Energ’ence ont alors remis un chèque aux présidents des deux communautés de communes ainsi qu’aux maires des communes concernées un chèque de 726 851€ pour la CCPI et de 506 988€ pour la CCPA.
Pour ce programme CEE TEPcv, le SDEF est en charge de constituer les dossiers pour les travaux et les rénovations d’éclairage public.