La première station BIO GNV d’énergies en Finistère inaugurée

La première station BIO GNV d’énergies en Finistère inaugurée

Inauguration de la station bio GNV de Saint-Martin-des-Champs

LE gnv, Une réponse adaptée au secteur du transport routier de marchandise

Les Fédérations Nationales du Transport Routier de Marchandises (FNTR) et du Transport de Voyageurs (FNTV) ont identifié le GNV et le bioGNV parmi les carburants alternatifs des plus pertinents pour l’usage des poids lourds. En effet, le développement de l’offre de poids lourds au gaz et une filière mobilisée avec le développement notamment de stations publiques d’avitaillement, permettent de proposer une solution alternative fiable face au diesel.

Aujourd’hui, 21500 véhicules roulent au GNV en France. C’est sur le marché des véhicules lourds que la dynamique est la plus forte. Les premiers bus et bennes à ordures au gaz sont arrivées en France il y a plus de 10 ans.

Depuis quelques années les ventes de poids-lourds au gaz dédiées au transport de marchandises décollent, tirées par la construction de nouvelles stations publiques. La France est devenue le marché le plus dynamique d’Europe sur ce segment.

En 2019 en France

%

des poids-lourds vendus roulent en GNV

%

des bus urbains roulent en GNV

%

des bennes à ordures roulent en GNV

Une réponse collective des acteurs bretons

C‘est dans ce contexte que les acteurs bretons ont décidé de s’engager dans une démarche de développement de l’usage du GNV/BioGNV sur le territoire. Pour ce faire, les 4 syndicats d’énergie Bretons, via leurs SEM, portent le projet de développer un réseau régional. Ainsi, la SAS Bretagne mobilité GNV a été créée en 2019.

En Bretagne, 18 stations seront ouvertes prochainement. Ce maillage sur le territoire permettra aux utilisateurs (particuliers ou professionnels) du Gaz Naturel Véhicules (GNV) de parcourir toute la Bretagne proprement en réalisant des économies.

7 stations GNV dans le Finistère

Pour le Finistère, c’est la SEM créée par le SDEF (Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement du Finistère) Energies en Finistère qui a décidé de porter la construction de 7 stations-service GNV-BIOGNV, situées sur les principaux axes de circulation et à proximité de centres urbains et logistiques à Saint-Martin-des-Champs (près de Morlaix), Saint-Evarzec (près de Quimper), Guipavas, Carhaix, Landivisiau, Châteaulin et Quimperlé. Ainsi, le territoire sera entièrement équipé.

le GNV

Avec plus de 11 millions de véhicules dans le monde et un taux de croissance de 20% par an depuis 2000, la filière GNV est une alternative aux véhicules essence et diesel, plébiscitée pour ses qualités environnementales et son attrait économique, et permettant de répondre aux enjeux de la transition énergétique. Le GNV (Gaz Naturel Véhicule) est un carburant alternatif majoritairement composé de méthane. C’est le même gaz que celui distribué en France sur le réseau de GRDF pour le chauffage et la cuisson domestique. Pour être utilisé en carburant, il est simplement comprimé et stocké dans les réservoirs des véhicules.

Des subventions pour les premiers abonnés

Dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir, l’ADEME soutient la filière GNV. Pour le Finistère, une enveloppe de 1 million d’euros va permettre de prendre en charge une partie du surcoût à l’achat des véhicules GNV pour les premiers clients des futures stations. Des camions peuvent ainsi prétendre à une aide pouvant atteindre 10 000 euros.

Pourquoi utiliser le GNV ?

Limite la pollution sonore
Améliore la qualité de l’air
Réduit les coûts
Limite le gaz à effet de serre

%

de bruit en moins

%

de particules fines en moins que le Diesel

%

Moins onéreux que le Diesel

%

En moins avec le BioGNV qu'avec du Diesel

Rouler au GNV aujourd’hui, c’est rouler au BioGNV demain

Si le GNV permet déjà de réduire les émissions de CO2 de 10 à 15 % par rapport au Diesel, c’est en le remplaçant progressivement par du BioGNV que le gain devient conséquent. Le BioGNV produit localement en France à partir de déchets permet de réduire de 80% les émissions de CO2 par rapport au Diesel.

En 2019, le taux d’incorporation de bioGNV était de 16,5% du GNV distribué en France à partir de stations raccordées au réseau.

Sur tout le territoire, plus de 150 unités de méthanisation produisent du biométhane. Il est injecté dans les réseaux de gaz pour être utilisé notamment comme carburant sous forme de bioGNV.

Pose de la première pierre de la station bio gnv de guipavas

Pose de la première pierre de la station bio gnv de guipavas

Pose de la première pierre de la station bio gnv de guipavas

Vendredi 21 mai 2021, la SEM du SDEF Energies en Finistère donne le coup d’envoi des travaux de sa deuxième station bioGNV, à Guipavas. Celle-ci permettra aux transporteurs, collectivités et usagers du territoire de réduire leur empreinte écologique, en avitaillant leurs véhicules avec un carburant plus propre. La station devrait être opérationnelle pour septembre 2021. Le coût est estimé à 2 millions d’euros.

Situé au parc d’activité Lavallot Nord à Guipavas près de Brest, cette zone à proximité et visible depuis la RN12 est emprunté par de nombreux automobilistes et transporteurs. La proximité des infrastructures gazières, exploitées par GRDF, permet le raccordement de la station au réseau de distribution et la mise à disposition des usagers de la route un carburant renouvelable produit localement, à seulement quelques kilomètres. La station se trouve également proche de l’aéroport et d’entreprises de transport (Le Saint, Les Recycleurs Bretons, Géodis, Chronopost, Guyot Environnement), qui envisagent le basculement d’une partie de leur flotte au bioGNV. L’emplacement se veut donc idéal pour implanter cette station.

50 poids-lourds par jour

La station est prévue pour avitailler l’équivalent de 50 poids lourds par jour, et jusqu’à 12 véhicules aux heures de pointe. Ouverte 7j/7 et 24h/24, la station comprend 4 bornes de distribution permettant de faire le plein en quelques minutes. Les propriétaires de flotte peuvent signer un contrat d’avitaillement avec Bretagne mobilité GNV ; les cartes bancaires ou les cartes réseau sont également acceptées.

Pour toute demande commerciale, contactez David Dorman, responsable de la commercialisation GNV à Energies en Finistère

LE gnv, Une réponse adaptée au secteur du transport routier de marchandise

Les Fédérations Nationales du Transport Routier de Marchandises (FNTR) et du Transport de Voyageurs (FNTV) ont identifié le GNV et le bioGNV parmi les carburants alternatifs des plus pertinents pour l’usage des poids lourds. En effet, le développement de l’offre de poids lourds au gaz et une filière mobilisée avec le développement notamment de stations publiques d’avitaillement, permettent de proposer une solution alternative fiable face au diesel.

Aujourd’hui, 21500 véhicules roulent au GNV en France. C’est sur le marché des véhicules lourds que la dynamique est la plus forte. Les premiers bus et bennes à ordures au gaz sont arrivées en France il y a plus de 10 ans.

Depuis quelques années les ventes de poids-lourds au gaz dédiées au transport de marchandises décollent, tirées par la construction de nouvelles stations publiques. La France est devenue le marché le plus dynamique d’Europe sur ce segment.

En 2019 en France

%

des poids-lourds vendus roulent en GNV

%

des bus urbains roulent en GNV

%

des bennes à ordures roulent en GNV

Une réponse collective des acteurs bretons

C‘est dans ce contexte que les acteurs bretons ont décidé de s’engager dans une démarche de développement de l’usage du GNV/BioGNV sur le territoire. Pour ce faire, les 4 syndicats d’énergie Bretons, via leurs SEM, portent le projet de développer un réseau régional. Ainsi, la SAS Bretagne mobilité GNV a été créée en 2019.

En Bretagne, 18 stations seront ouvertes prochainement. Ce maillage sur le territoire permettra aux utilisateurs (particuliers ou professionnels) du Gaz Naturel Véhicules (GNV) de parcourir toute la Bretagne proprement en réalisant des économies.

7 stations GNV dans le Finistère

Pour le Finistère, c’est la SEM créée par le SDEF (Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement du Finistère) Energies en Finistère qui a décidé de porter la construction de 7 stations-service GNV-BIOGNV, situées sur les principaux axes de circulation et à proximité de centres urbains et logistiques à Saint-Martin-des-Champs (près de Morlaix), Saint-Evarzec (près de Quimper), Guipavas, Carhaix, Landivisiau, Châteaulin et Quimperlé. Ainsi, le territoire sera entièrement équipé.

le GNV

Avec plus de 11 millions de véhicules dans le monde et un taux de croissance de 20% par an depuis 2000, la filière GNV est une alternative aux véhicules essence et diesel, plébiscitée pour ses qualités environnementales et son attrait économique, et permettant de répondre aux enjeux de la transition énergétique. Le GNV (Gaz Naturel Véhicule) est un carburant alternatif majoritairement composé de méthane. C’est le même gaz que celui distribué en France sur le réseau de GRDF pour le chauffage et la cuisson domestique. Pour être utilisé en carburant, il est simplement comprimé et stocké dans les réservoirs des véhicules.

Des subventions pour les premiers abonnés

Dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir, l’ADEME soutient la filière GNV. Pour le Finistère, une enveloppe de 1 million d’euros va permettre de prendre en charge une partie du surcoût à l’achat des véhicules GNV pour les premiers clients des futures stations. Des camions peuvent ainsi prétendre à une aide pouvant atteindre 10 000 euros.

Pourquoi utiliser le GNV ?

Limite la pollution sonore
Améliore la qualité de l’air
Réduit les coûts
Limite le gaz à effet de serre

%

de bruit en moins

%

de particules fines en moins que le Diesel

%

Moins onéreux que le Diesel

%

En moins avec le BioGNV qu'avec du Diesel

Rouler au GNV aujourd’hui, c’est rouler au BioGNV demain

Si le GNV permet déjà de réduire les émissions de CO2 de 10 à 15 % par rapport au Diesel, c’est en le remplaçant progressivement par du BioGNV que le gain devient conséquent. Le BioGNV produit localement en France à partir de déchets permet de réduire de 80% les émissions de CO2 par rapport au Diesel.

En 2019, le taux d’incorporation de bioGNV était de 16,5% du GNV distribué en France à partir de stations raccordées au réseau.

Sur tout le territoire, plus de 150 unités de méthanisation produisent du biométhane. Il est injecté dans les réseaux de gaz pour être utilisé notamment comme carburant sous forme de bioGNV.

Station biognv de saint-Martin-des-Champs : Essais de fonctionnement réussis

Station biognv de saint-Martin-des-Champs : Essais de fonctionnement réussis

Station biognv de saint-martin-des-champs:

les essais de fonctionnement réussis

Station GNV de Saint-Martin-des-Champs : Les travaux se poursuivent

Station GNV de Saint-Martin-des-Champs : Les travaux se poursuivent

Les travaux de la station de Saint-Martin-des-Champs progressent

Mercredi 16 décembre à Saint-Martin-des-Champs, les travaux de la première station GNV (Gaz Naturel véhicules) du Finistère se sont accélérés avec la livraison et l’installation des appareils permettant la livraison de GNV.

Une étape importante dans la réalisation de la station

Il y a deux mois, la SEM Energies en Finistère officialisait le lancement des travaux de sa première station GNV du Finistère, à Saint-Martin-des-Champs. Depuis, les travaux de génie-civil, de voiries et réseaux divers sont finalisés.

Désormais prête à accueillir les appareils de distribution de gaz, la station a continué de prendre forme ce mercredi 16 décembre. La société MPH, fournisseur de l’ensemble du matériel de la station, a pour l’occasion affrété un camion grue pour la livraison et l’installation du compresseur de gaz, des appareils de distribution et de l’ensemble des accessoires permettant le bon fonctionnement de la station.

Ouverture de la station en février 2021

Prévue pour avitailler l’équivalent de 30 poids lourds par jour et jusqu’à 9 véhicules aux heures de pointe, la station sera opérationnelle mi-février 2021. Ouverte 7j/7 et 24Hh24, la station comprend 3 bornes de distribution permettant de faire le plein en quelques minutes. Les propriétaires de flotte peuvent signer un contrat d’avitaillement avec Bretagne mobilité GNV.  Les cartes bancaires ou les cartes réseau sont également acceptées.

Les sociétés intéressées pour convertir leur parc de véhicules au GNV peuvent prendre contact avec David Dorman  ou Hélène Vente

Du bioGNV Produit en Bretagne pour une mobilité propre

Les stations de Energies en Finistère fourniront du bioGNV uniquement produit en Bretagne. Réalisé à partir de la méthanisation de déchets organiques bretons, le bioGNV a été labélisé « Produit en Bretagne » par l’association du même nom, convaincue que la distribution de ce carburant répond aux valeurs de savoir-faire, de qualité et de respect de l’environnement .

Le BioGNV est une solution efficace pour améliorer la qualité de l’air avec des concentrations de particules fines quasiment nulles et des émissions d’oxydes d’azote (NOx) réduites de moitié par rapport à un véhicule diesel de même génération. Le BioGNV contribue également à réduire de 80% les émissions de CO2 par rapport au diesel et favorise l’économie circulaire et l’indépendance énergétique du territoire.

7 stations GNV dans le Finistère d’ici 2023

Afin d’apporter une solution de mobilité durable pour l’ensemble du territoire, Energies en Finistère a décidé de porter la construction de 7 stations BioGNV sur l’ensemble du département, d’ici 2023. Les 6 autres seront situées sur les principaux axes de circulation et à proximité de centres urbains et logistiques à Saint-Evarzec (près de Quimper), Guipavas, Carhaix, Landivisiau, Châteaulin et Quimperlé.

Une réponse collective des acteurs bretons

C‘est dans ce contexte que les acteurs bretons ont décidé de s’engager dans une démarche de développement de l’usage du GNV/BioGNV sur le territoire. Pour ce faire, les 4 syndicats d’énergie Bretons, via leurs SEM, portent le projet de développer un réseau régional. Ainsi, la SAS Bretagne mobilité GNV a été créée en 2019.

En Bretagne, 18 stations seront ouvertes prochainement. Ce maillage sur le territoire permettra aux utilisateurs (particuliers ou professionnels) du Gaz Naturel Véhicules (GNV) de parcourir toute la Bretagne proprement en réalisant des économies.

Les acteurs de la station GNV de Saint-Martin-des-Champs

La SEM Energies en Finistère

La société d’économie mixte « Energies en Finistère » permet d’associer des acteurs publics et privés pour développer des projets énergétiques sur le territoire, tout en garantissant la maîtrise de ces projets par les collectivités et leurs groupements.

Energies en Finistère a pour mission « d’accompagner la mise en oeuvre de la transition énergétique en Finistère dans le respect des objectifs définis dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et notamment, le développement des sources d’énergies renouvelables pour atteindre l’objectif de 32% d’énergies renouvelables en 2030. »

La SEM Energies en Finistère constitue un « véritable outil à la disposition des collectivités pour la réalisation de leurs projets de territoire et l’accélération de leur mise en oeuvre, grâce à l’association d’acteurs publics et privés. »

Une société à plusieurs acteurs

Dotée d’un capital de 4 millions d’euros, Le SDEF détient 74% des parts de cette société et la Caisse des Dépôts, la SARL SOFI TY NAY (le crédit agricole du Finistère), le Crédit Mutuel Arkéa et la Caisse d’Epargne Bretagne-Pays de Loire partenaires des collectivités locales au service du développement économique sont actionnaires privés de cette société à hauteur de 26% des parts.

GRDF, partenaire engagé aux côtés du SDEF, pour la transition énergétique du territoire

Principal gestionnaire de réseau de distribution de gaz naturel en France, GRDF (Gaz Réseau Distribution France) distribue, chaque jour, le gaz naturel à plus de 11 millions de clients. Pour se chauffer, cuisiner, se déplacer, et bénéficier d’une énergie disponible, économique, et de plus en plus respectueuse de l’environnement.

Pour cela, GRDF conçoit, construit, exploite, entretient le plus grand réseau de distribution d’Europe (201 716 km) et le développe dans plus de 9 500 communes, en garantissant la sécurité des personnes et des biens et la qualité de la distribution.

Le gaz, et sa version renouvelable, le biométhane, est une énergie indispensable à la transition énergétique des territoires. Grâce à un réseau performant et connecté, il apporte des réponses pertinentes aux enjeux actuels :

  • dans le transport, via l’usage du biométhane sous forme de carburant, pour une mobilité décarbonée,
  • dans la gestion des déchets, en les inscrivant dans une économie circulaire,dans le bâtiment, en contribuant à leur efficacité énergétique.

 Dans le cadre de ses missions de service public, et plus particulièrement de la réflexion régionale menée par le Pôle Energie Bretagne, sur le développement de la mobilité durable au BioGNV et au GNV, GRDF s’engage à apporter sa contribution aux politiques d’amélioration de la qualité de l’air et à l’émergence de stations sur le territoire.

En Finistère, GRDF est partenaire du SDEF depuis de nombreuses années et travaille au développement de projets communs de transition énergétique et de mobilité durable au BioGNV et au GNV. Réunions de mobilisation des acteurs du transport, études de faisabilité, travaux, mises en service : GRDF accompagne le SDEF à chaque étape. La station Bio GNV et GNV de Saint-Martin-des-Champs est la première station du futur réseau finistérien à entrer en phase travaux.

SPMO

Pour développer ce projet d’envergure, la SEM Energies en Finistère s’est faite accompagner par le bureau d’études SPMO. Durant l’ensemble des phases préalables aux travaux, SPMO a notamment réalisé la faisabilité d’implantation des stations, les études de conception, les dossiers administratifs (permis de construire et réglementaire) et les cahiers des charges pour la consultation des entreprises de travaux, la fourniture du process GNV ainsi que les contrats d’exploitation/ maintenance des installations. Après avoir assisté le SDEF dans le choix des entreprises, SPMO réalisera le suivi des travaux des 7 stations du Finistère en tant qu’Assistant à Maitrise d’Ouvrage.

Mesure process

 Pour la fourniture et la mise en service des équipements de 7 stations-services, la société Mesure Process a remporté l’appel d’offres lancé par la SEM Energies en Finistère. Acteur reconnu du GNV, les équipements retenus garantissent robustesse et disponibilité. Mesure-Process conçoit, commercialise, installe et maintien des solutions / des services à fortes valeurs ajoutées permettant de contrôler et de gérer les stocks de carburant, de sécuriser les sites et de garantir l’intégrité du bilan matière.

Bouygues Energies & Services

La filiale du groupe Bouygues répond aux enjeux de la transition énergétique, la révolution numérique et la ville. A Saint-Martin-des-Champs, Bouygues Energies & Services sera en charge des travaux d’électricité de la station.

EUROVIA

La filiale du groupe Vinci et principal acteur mondial de la construction d’infrastructures de transports et d’aménagements urbain a remporté 3 lots aux appels d’offres lancés par Energies en Finistère. Ainsi, Eurovia sera en charge pour la station de Saint-Martin-des-Champs du génie-civil et des travaux de terassement, de voiries et réseaux divers (VRD).

ERETI

ERETI (Études Réalisations Équipements Thermiques Industriels) est spécialisée dans l’étude et la réalisation d’équipements thermiques industriels. Pour la station de GNV de Saint-Martin-des-Champs, la société sera en charge de concevoir et réaliser les réseaux de tuyauterie pour le gaz.

Les partenaires